lequel

lequel [ ləkɛl ], laquelle [ lakɛl ], lesquels, lesquelles [ lekɛl ] pron. rel. et interrog.
• 1080; comp. de le, la, les, et quel
Pronom relatif et interrogatif employé dans certains cas à la place de qui.REM. Avec les prép. à et de, lequel se contracte en auquel, duquel, auxquels, desquels, auxquelles, desquelles. I Pron. rel.
1(Sujet) Vx qui. « Ne vois-tu pas le sang, lequel dégoutte à force » ( Ronsard).
Mod. Dr. « la rente ne pourra être remboursée qu'après un certain terme, lequel ne peut jamais excéder trente ans » ( CODE CIVIL ) . Littér. (pour éviter une équivoque) « une sœur de Colin; laquelle [...] le rendit très heureux » (Voltaire).
2Cour. (compl. ind.) Le milieu dans lequel il vit. La personne à laquelle vous venez de parler, à qui. « Voilà donc la formule magique en laquelle se résument [...] » (Duhamel) . Il rencontra plusieurs parents, parmi lesquels son cousin Jean. dont. Le hasard sur le compte duquel on met bien des choses. Les amis avec le concours desquels (ou de qui) il a monté cette affaire.
3 Adj. rel. Dr ou littér. Vous serez peut-être absent, auquel cas vous me préviendrez.
II Pron. interrog. (représentant des personnes ou des choses qui viennent d'être ou vont être nommées) Demandez à un passant, n'importe lequel. « Votre ami est venu. — Lequel ? » (Avec un compl. déterminatif introduit par de) Lequel des deux gagnera ?
Absolt, littér. Qu'est-ce qui ? 3. que. « Lequel vaut mieux, mesdemoiselles, ou posséder ou espérer ? » (Musset).

lequel, laquelle, lesquels, lesquelles duquel, desquels, desquelles auquel, auxquels, auxquelles
Pron. relat. et interrog. S'emploient dans certains cas pour qui, que et dont.
rI./r Pron. relat.
d1./d compl. indir. circonstanciel. L'histoire à laquelle vous faites allusion, de laquelle vous parlez. Les personnes auxquelles on veut donner sa confiance. La situation dans laquelle il se trouve.
d2./d (Pour éviter une équivoque.) Sujet ou compl. dir. Il y a une édition de ce livre, laquelle se vend fort bien.
d3./d adj. relatif. Vx Sauf dans auquel cas: dans cette circonstance. Vous ne serez peut-être pas libre, auquel cas prévenez-moi.
rII./r Pron. interrog. (Pour marquer un choix à faire, dans la réponse, entre deux ou plusieurs personnes, entre deux ou plusieurs choses.) Lequel des deux frères est-ce? Duquel est-il le parent? Dites-moi lesquels de ces objets vous voulez.
(Pour éviter de nommer à nouveau des choses ou des personnes qui viennent de l'être.) Une porte a claqué. Laquelle?

⇒LEQUEL, LAQUELLE, LESQUELS, LESQUELLES, pron. et adj. rel., pron. interr.
I. — Pronom relatif variable, de forme composée.
A. — Vieilli. [En dehors de l'emploi prép., le pron. rel. introduit toujours une prop. rel. explicative et remplace facultativement qui (plus rarement que)]
1. [Dans la lang. littér. ou jur.]
a) [En fonction de suj.] Mademoiselle Colombe, célèbre cantatrice de la Comédie-Italienne, laquelle paraîtra dans la seconde pièce (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 106). Un mauvais garnement nommé Giletti, lequel à la ville jouait les troisièmes rôles de valet (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 142). Son civet me coûtera une demi-journée de la femme de ménage, laquelle ne se régalera même pas (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1063) :
1. « Furent présens, sieur Carloman, Aymar de Rochegude, (...) époux avenir d'une part; « Et Damoiselle Dina, fille légitime d'Israël Judas, (...) épouse avenir, d'autre part. Lesquels procédant, l'époux futur comme majeur, libre et maître de ses droits (...) et l'épouse future de l'autorité et agrément desdits sieur et dame ses père et mère, tous ici présens, ont promis de se prendre en vrai et légitime mariage, et à cet effet de se présenter à l'église... (...) »
BOREL, Champavert, 1833, p. 135.
b) [En fonction de régime] Que je ne pourrais avoir que mon opinion particulière, laquelle on ne consulterait pas (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 163). J'aperçus une grande pelle à feu, de fer, laquelle je pris (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 546). J'ai la bêtise de regretter l'expérience d'une méthode et de quelques idées, laquelle je ne ferai pas (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1895, p. 238).
2. [Comme outil de clarté, d'intelligibilité, pour éviter une équivoque]
a) [Quand le relatif qui ou que ferait hésiter sur l'antécédent à choisir] La balle de Michel se logea dans le col de la redingote du poète, lequel était heureusement piqué et garni de bougran (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 524). Il a publié (...) une furieuse proclamation contre Bonaparte, lequel il recevait en triomphe quelques jours après (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848 p. 104). Un instrument de l'éducation publique, laquelle heureusement en ce temps-là se gardait de nous enseigner à aimer (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 42) :
2. Elle exprimait son amitié pour moi, pour Albertine, avec des nuances qui prouvaient la plus délicieuse intelligence des choses du cœur, laquelle était peut-être due en partie à son état maladif.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 893.
b) [Quand l'antécédent est coordonné à un autre subst.] Elle (...) s'attacha exclusivement à plaire au souverain et à sa femme, laquelle dominait absolument le prince héréditaire (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 119).
3. [Comme outil styl.]
a) [Pour introduire une information parenthétique] :
3. J'allais voir Mme Swann (laquelle était redevenue pour moi ce qu'elle était au temps où je voyais si difficilement sa fille et où, les jours où celle-ci ne venait pas aux Champs-Élysées, j'allais me promener avenue des Acacias).
PROUST, J. filles en fleurs, 1918p. 590.
b) [Pour éviter une répétition de qui ou de que] :
4. — Vous avez imité Diderot lui-même. — Qui avait imité Sterne... — Lequel avait imité Swift. — Qui avait imité Rabelais. — Lequel avait imité Merlin Coccaïe... — Qui avait imité Pétrone... — Lequel avait imité Lucien. Et Lucien en avait imité bien d'autres...
NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 587.
Rem. 1. Si la première prop. rel. commence par lequel, la rel. coordonnée doit être introduite par qui. Le contingent annuel (...) était jadis confié à deux officiers, lesquels portaient le titre de capitaines-instructeurs, et qui étaient chargés de faire l'instruction des recrues (SANDF. t. 2 1965, § 112). 2. a) Lequel représente indifféremment des pers. ou des choses, parfois un nom propre (cf. supra I A 1 a ex. de Stendhal et I A 2 a ex. de Chateaubr.). b) Tantôt suj., tantôt régime, il est rarement attribut. Voici un jeu de paume où les comédiens qui ne sont point eux, et lesquels ils sont pourtant, représentent une pastorale (GAUTIER, Les Grotesques, 1844, p. 323 ds DAM.-PICH. t. 7 1940, § 3113). c) P. arch., il apparaît aussi en tournure part. On résolut d'attendre quelques minutes, lesquelles passées, on irait à sa recherche (GAUTIER, Fracasse, 1863 ds LE BIDOIS 1967, § 520).
B. — [En emploi prép.]
1. [Lequel est obligatoire quand l'antécédent est un subst. de l'inanimé]
a) [Il introduit indifféremment]
[une prop. rel. explicative] Dans la rue Vivienne, à l'extrémité de laquelle était le couvent des Filles-Saint-Thomas (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 335). La seule fierté dont elle soit capable, et pour laquelle, sans doute, elle est née (BERNANOS, Mouchette, 1937, p. 1303).
[une prop. rel. déterminative] Le petit pont par lequel les condamnés sortaient, pour être poignardés ou noyés (QUINET, All. et Ital., 1836, p. 149).
b) [Il est compl. circ.] Le toit sous lequel était la chambre de Charles (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 186). Je le revis au bord du fleuve sur lequel flottait Ophélie (APOLL., Alcools, 1913, p. 84) :
5. La femme pour laquelle, à cause de laquelle il est mort, qui est-elle, où est-elle?
QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 87.
Rare. [Précédé de en] Un air froid, impassible, en lequel il se figurait évidemment que consistait la distinction suprême (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 878).
[Précédé de dans, entre, parmi] Ces filles sans esprit parmi lesquelles le bonhomme Chrysale aurait pris sa femme (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 208). Cet être adoré entre lequel et moi je supprimerai, je renverserai tous les obstacles (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 363). Une rue plus tranquille, dans laquelle il s'engageait, résolument (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 110).
Rem. En règle gén., lequel est exigé après parmi et entre. Les ex. où cette règle n'est pas respectée sont rares. Les jeunes hommes entre qui se limitait son choix (ROLLAND, Ann. et Sylv., 1944, p. 171 ds SANDF. t. 2 1965, § 113).
[L'élém. initial de lequel (le ou les) se combine avec les prép. à et de] À + lequel > auquel; à + lesquels > auxquels; à + lesquelles > auxquelles; de + lequel > duquel; de + lesquels > desquels; de + lesquelles > desquelles :
6. Mathilde, qu'il semblait avoir oubliée, fit quelques pas pour le suivre; mais les regards des marchands qui s'avançaient sur la porte de leurs boutiques, et desquels elle était connue, la forcèrent à rentrer précipitamment au jardin.
STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 449.
Rem. Les var. morphol. notées supra sont naturellement communes au pron. et à l'adj. rel. ainsi qu'au pron. interrogatif.
c) [Il est compl. déterminatif]
[Précédé ou combiné à de, lequel est compl. déterminatif]
[De + lequel peut se substituer à de qui ou à dont] La harpe de Job de laquelle j'avais tiré de sauvages accords (BALZAC, Lys, 1836, p. 85). Chez un Piémontais, duquel la femme était roumaine (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 549). Oui, j'ai vu chez vous beaucoup de choses desquelles je n'avais pas eu le moindre soupçon lors de nos deux premières entrevues (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 238).
[De + lequel se substitue obligatoirement à dont si l'antécédent du rel. est suivi d'un compl. prép.] Des autorités à l'ombre desquelles Dante s'abrite (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 217). Les hurlements des familles dans les maisons desquelles les enfants sont ravis (HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 11) :
7. L'escorte s'arrêta pour passer un large fossé rempli d'eau par la pluie de la veille; il était bordé de grands arbres et terminait sur la gauche la prairie à l'entrée de laquelle Fabrice avait acheté le cheval.
STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 41.
Vx. Numéral (cardinal ou ordinal) + de + lequel: dont + numéral. Quant au cerveau proprement dit, il donne d'abord de chaque côté un nerf pour la masse charnue de la bouche, puis deux pour chacune des grandes cornes, l'un desquels va à l'œil, et tient lieu de nerf optique (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 304). Là naquirent sept sœurs, galantes comme leur mère, et célèbres sous le nom des sept péchés mortels; une desquelles était Gabrielle (COURIER, Pamphlets pol., Gaz vill., 1823, p. 186).
Rem. Il est exceptionnel de rencontrer le pron. rel. qui ou quoi lorsque l'antécédent est un subst. désignant une chose. C'est une rue à qui les soirs d'hiver sont favorables (ROMAINS, Hommes bonne vol., p. 591 ds GOUG. Syst. gramm. 1965, p. 179). L'exploitation avait pris toutes les formes depuis l'emprunt direct jusqu'aux bonnes affaires à quoi on prétendait l'intéresser (MAURIAC, La Fin de la nuit, ibid., p. 180).
2. [Lequel peut se substituer à qui quand l'antécédent désigne un être animé] Quel est donc le beau cavalier avec lequel minaude l'épousée? (BOREL, Champavert, 1833, p. 66). Je pensais à une jeune femme de Paris pour laquelle j'ai une grande passion (STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 205). Aussi la rencontre d'une belle fille, à laquelle un commis libertin eût à peine songé, devait-elle produire le plus grand effet sur le sage César (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 37) :
8. Madame Grandet, au cou de laquelle Eugénie sauta pour l'embrasser avec cette vive effusion de cœur que nous cause un chagrin secret, était déjà sur son siège à patins, et se tricotait des manches pour l'hiver.
BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 94.
3. Rare [Lequel renvoie à un antécédent neutre] Ce surtout sur lequel nous voulons insister (Mlle A.D.M., 16 juin 1936 ds DAM.-PICH. t. 7 1940, § 3112). Je leur apporte tout de même quelque chose auquel, moi, j'attache beaucoup de valeur (M. A.A.G., 17 févr. 1939 ds DAM.-PICH. t. 7 1940, § 3112).
II. — Adjectif relatif variable.
A. — Vieilli. [Servant à reprendre un subst., déjà exprimé ou seulement suggéré, et formant avec lui un groupe à valeur de pron. rel.]
1. [S'emploie dans la lang. admin. ou jur. pour éviter une équivoque possible] Pour y recevoir (...) la bénédiction nuptiale (...). « En faveur duquel mariage, ledit sieur Israël Judas, a donné et constitué en dot et avancement d'hoirie à l'épouse future sa fille, la somme de quinze mille écus (BOREL, Champavert, 1833p. 136). Une loi complète sur la liberté de la presse, dans laquelle loi la poursuite en tendance et la censure facultative seraient abolies (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 88).
2. [P. arch. littér. ou par souci de clarté; représente]
a) [une chose] Un coup de barre de fer sur la tête... lequel coup Brulart guérissait encore au moyen d'une forte application de sa bastonnade digestive à la plante des pieds (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 16). Un certificat du commandant de la frégate anglaise le Cambrian, (...) lequel certificat, signé de tout l'état-major, contient les plus grands éloges sur l'admirable conduite du nègre pour le colon (SUE, Atar-Gull, 1831p. 38). Revu une page sur le théâtre, la foule, etc., laquelle page est comme tu le devines, très parfaitement écrite (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1900, p. 377) :
9. ... et en s'approchant de plus près me dit ces paroles : « Ah! que je vous aime, il y a longtemps! » auxquelles paroles je répondis : « Je ne vous aime point, je ne vous hais point aussi; seulement, allez-vous-en, de peur que mon papa ne sache que vous êtes ici à ces heures. »
NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 528.
b) [une pers.] Racine a mis un roi de Comagène, amant de cette belle reine si célèbre par sa chevelure, lequel amant, sans doute par flatterie, a donné ce nom à son royaume! (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 91). Chez un prince huron, votre fidèle sujet au Canada, lequel prince vit peut-être encore (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 111).
c) [un nom propre de pers.] L'amitié intime de La Mole pour Coconasso, lequel Coconasso, comme un Italien qu'il était, s'appelait Annibal (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 301).
B. — Auquel cas. Dans ce cas, dans ces circonstances. Toute annonce de l'avenir est une infraction à la règle, et a ce danger qu'elle peut changer l'événement, auquel cas toute la science tombe par terre comme un véritable jeu d'enfant (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 153) :
10. ... en sorte qu'appelé auprès d'un défunt, il s'assurait tout d'abord qu'il n'y eût plus envie aucune de paraître, aucun soin de son air, de sa pose, nul souci du regard des autres; auquel cas, sans même tâter le pouls, il donnait son permis...
TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 66.
Rem. Vestige d'un anc. usage, on peut rencontrer quel dans cet emploi. Cette simple copie a dû être faite environ 1690-1696; à quelle époque Pascal était mort depuis trente ans (Le Monde, 26 août 1959 ds GREV. 1969, § 438).
III. — Pronom interrogatif variable, de forme composée, représentant une personne ou une chose que la question vise à identifier parmi un ensemble de personnes ou de choses.
A. — [L'ensemble sur lequel opère l'interr. est exprimé par un subst. ou un groupe nom. d'une phrase précédente]
1. [En interrogation dir.] :
11. Pour me former au grand art oratoire, j'avais sous les yeux, au sein de la chambre d'alors, une foule de précieux modèles. Lequel suivre? Là commençaient mes incertitudes.
REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 355.
P. ell. Le Substitut, exaspéré : Un mot de plus et je requiers contre vous la juste application de la peine. La Brige : De laquelle? (COURTELINE, Article 330, 1900, p. 277). Le voyage continuait évidemment... mais lequel? J'entendais des pas sur le pont, un pont en bois (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 228). Honorine : En tout cas, vous allez me promettre une chose. Panisse : Laquelle? (PAGNOL, Fanny, 1932, 1, 4, p. 83).
Rem. Dans l'emploi ell., la prép. qui régirait lequel en régime indir. est gén. omise. Mais je pense aussi à une seule chose... — Laquelle? dit-il en souriant assez amèrement (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 75). Je pourrais le consulter sur divers points. Oui, mais lesquels? (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 82).
Lequel est-ce que? Lequel est-ce qui l'emportera? Par lequel est-ce qu'on commence? (GREV. 1969, § 570).
2. [En interrogation indir.] Ma mère avait été voir quelqu'un dans un village près de Paris, je ne sais lequel (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 173). Elle flairait un mystère et se demandait lequel (COCTEAU, Enfants terr., 1929, p. 144) :
12. Y avait une servante
Qui avait tant d'amoureux
Qu'è n'savait lequel prendre.
Chanson ds DAM.-PICH. t. 7, 1940, § 3113.
B. — [L'ensemble sur lequel opère l'interr. est exprimé par le propre compl. de lequel]
1. [Introduit par de et suivant lequel] Laquelle des femmes venant chez sa mère eût osé prendre son parti? (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 328).
[Le compl. est un pron.] Lequel d'entre eux a l'idée de faire quelque chose d'extraordinaire? (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830p. 308). Lequel de nous avait vécu? (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 301) :
13. J'ai dit qu'elle n'avait pas d'autre amie que Sara. Et je n'aurais su dire de laquelle des deux j'étais jalouse, également éprise de l'une et de l'autre, quoique d'une façon très différente.
GIDE, Geneviève, 1936, p. 1366.
2. [Introduit par de, dans, parmi et précédant lequel] De ton cœur ou de toi lequel est le poète? (MUSSET, Nuit d'août, 1836 ds GREV. 1961, § 577). Parmi ces étoffes, voyez laquelle vous plairait le plus (Ac. , ds GREV. 1961, § 577).
C. — Vx. [L'ensemble sur lequel opère l'interr. lequel est une alternative de prop. antécédentes; lequel a valeur de neutre] Car il s'agissait de savoir lequel valait le mieux et était le plus profitable à votre coquetterie, de porter ce voile baissé ou relevé (MURGER, Scène vie boh., 1851, p. 248) :
14. ... la nation se divise en nobles et vilains : des nobles, les uns le sont par la grâce de Dieu, les autres par le bon plaisir de Napoléon. Lequel vaut mieux?
COURIER, Pamphlets pol., Au réd. « Censeur », 1820, p. 45.
Rem. 1. Le déterm. interr. quel, employé comme pron. jusqu'au XVIIIe s., peut se rencontrer aujourd'hui, dans un style archaïsant, à la place de lequel. Quel emploi fait-on d'une gomme à effacer? Quel d'une règle (COLETTE, Fanal bleu, p. 127 ds GREV. 1969, § 577). 2. En lang. pop. (et enfantine), lequel s'emploie aussi comme adj. Dis donc, m'man, lequel théâtre q'tu aimes le mieux? (GYP, Bob, p. 232 ds SANDF. t. 2 1965, § 205). À cette époque l'écriture (manuscrite ou imprimée) confondait l'I et le J, ce qui donne aux deux vocables une forme assez congénère : Iudean, Indian. Mais lequel vocable est le bon? (L. MANDIN, Le Mystère de la perle et du Judéen, in Le Mercure de France, 1er mars 1939 p. 287 ds DAM.-PICH. t. 7 1940, § 3113).
Prononc. et Orth. : [], fém. [la-], plur. [le-] ou lang. soutenu [-]. Pas de liaison avec le mot suiv., FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 355, 454, 455 : lesquels/avez-vous gardés, les valeurs auxquelles/on croit. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Pron. interr., partic. utilisé dans l'interr. indir., lorsqu'il y a une idée de choix entre plusieurs (MÉNARD, Synt. de l'a. fr., § 89). A. 1. Interr. indir. a) ca 1100 suj. de l'interr. qu'il introduit liquels masc. sing. (Roland, éd. J. Bédier, 735); id. laquele fém. sing. (ibid, 927); b) ca 1170 compl. d'obj. dir. le queil masc. sing. (MARIE DE FRANCE, Lais, Chaitivel, éd. J. Rychner, 110); ca 1175 la quel fém. sing. (BENOÎT DE STE-MAURE, Chron., 14623 ds T.-L.); c) ca 1165 compl. indir. introduit par une prép. al quel masc. sing. (ID., Troie, 206, ibid.); 2. interr. dir. a) 1re moitié XIIe s. suj. li quels masc. sing. (Ps. Oxford, 23, 3 ds T.-L.) b) 1174-76 compl. d'obj. dir. les queles fém. plur. (GARNIER DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, 1217, ibid.); c) 1176-81 compl. indir. introduit par une prép. de la quel fém. sing. (CHRÉTIEN DE TROYES, Charrette, éd. M. Roques, 1421); id. por lequel (ID., Lion, même éd., 3623). B. Employé comme pron. neutre équivalent à que. Ca 1175 interr. indir. le quel compl. d'obj. (BENOÎT DE STE-MAURE, Chron., 3514 ds T.-L. : Ne set le quel i face ou non). II. Pron. rel. référé à un antécédent A. 1. av. 1123 [ms. L] suj. de la relative qu'il introduit les quels fém. plur. (St Alexis, éd. Chr. Storey, prol. : Icesta istorie est... consulaciun a cascun memorie spiritel, les quels vivent purement); 1re moitié XIIe s. la quele fém. sing. (Ps. Oxford, 57, 5 ds T.-L.); 1284 [ms. F] li quel masc. plur. (BRUNET LATIN, Trésor, éd. P. Chabaille, 222); 2. av. 1123 [ms. L] compl. indir. introduit par une prép. (St Alexis, prol. : ...sum filz boneürét del quel nus avum oït lire e canter); fin XIIe s. als quals (CLÉMENCE BARKING, Ste Catherine, 316 ds T.-L.); 3. 1re moitié XIIe s. compl. d'obj. dir. lequel sans antécédent exprimé (Ps. Oxford, 64, 4, ibid. : Beneürez lequel tu eslisis et prisis [Beatus quem eligeris]); ca 1200 avec antécédent lo queil (Dialogues Grégoire, 10, 14 ibid. : aprist [] lo comandement, lo queil il ne conut pas parmei homme [mandatum...quod]). B. lequel qui, lequel que loc. pronom. employée comme pron. rel. indéf. ca 1150 li quiex qui soit (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 9766). III. Adj. rel. 1. 1160-74 dans une interr. indir. (WACE, Rou, éd. A.J. Holden, Append., 502); 2. 1224 employé avec un subst. qui reprend l'antécédent compris dans la prop. précédente (doc. Arch. Maine-et-Loire ds GDF. Compl.). Formé de l'art. déf. le associé au rel. interr. indéf. quel. Fréq. abs. littér. Lequel : 12 723. Laquelle : 18 446. Lesquels : 5 423. Lesquelles : 4 809. Fréq. rel. littér. Lequel : XIXe s. : a) 21 862, b) 16 992; XXe s. : a) 14 199, b) 17 808. Laquelle : XIXe s. : a) 31 778, b) 22 727; XXe s. : a) 20 553, b) 26 793. Lesquels : XIXe s. : a) 10 450, b) 7 104; XXe s. : a) 5 739, b) 6 887. Lesquelles : XIXe s. : a) 8 586, b) 6 009; XXe s. : a) 5 081, b) 6 849. Bbg. BONNARD (H.). Lequel / qui (quoi), pron. rel. In : [Mél. Grevisse (M.)]. Gembloux, 1966, pp. 39-46. - DUMONCEAU (P.). - Lequel suj. en fr. mod. Fr. mod. 1949, t. 17, p. 37-41. - FOULET (L.). - Difficulté du rel. en fr. mod. R. Philol. fr. 1924, t. 40, pp. 100-124, 161-181. - GLÄTTLI (H.). À propos de la synt. des interr. quel et lequel en fr. mod. Vox rom. 1954-55, t. 14, pp. 62-71. - HENKEL (W.), MULLER (Ch.). Dont - duquel - de laquelle. Praxis. 1972, t. 19, p. 221. - LORIAN (A.). Aspects ling. et aspects styl. de la subordination. In : Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 2, pp. 1000-1001. - OFFROY (G.). Contribution à l'ét. de la synt. québécoise d'apr. la lang. des journaux. In : Trav. de ling. québécoise. 1. Québec, 1975, p. 279. - ROTHE (W.). Zur Struktur der sog. Relativpronomens. In : [Mél. Wandruszka (M.).]. Tübingen, 1971, pp. 304-311.

lequel [ləkɛl] (masc. sing.), laquelle [lakɛl] (fém. sing.), lesquels (masc. plur.), lesquelles [lekɛl] fém. plur. pron. rel. et interrog.
ÉTYM. V. 1100; comp. de quel, et de l'art. défini.
Pronom relatif et interrogatif composé, employé dans certains cas à la place de qui.
REM. Construit avec les prépositions à et de, lequel se contracte en auquel, duquel (masc. sing.), auxquels, desquels (masc. plur.), auxquelles, desquelles (fém. plur.).
———
I Pron. rel. (Employé comme sujet ou comme complément).
1 En fonction de sujet. Vx. Qui. || « Ne vois-tu pas le sang, lequel dégoutte à force » (cit. 78, Ronsard).
1 (…) il n'y avait que ceux de cette famille (d'Aaron), lesquels pussent exercer la sacrificature.
Racine, Athalie, Préface.
Dr. Mod. || On a entendu trois témoins, lesquels ont dit… (Académie).
2 Il est (…) permis au créancier (…) de stipuler que la rente ne pourra lui être remboursée qu'après un certain terme, lequel ne peut jamais excéder trente ans (…)
Code civil, art. 530.
Pour éviter la répétition de qui (→ Idéographie, cit. 1) ou une équivoque (→ Brochure, cit.; existence, cit. 3; groupement, cit. 3; instaurer, cit. 3).
3 (Il) épousa une sœur de Colin; laquelle, étant de même humeur que le frère, le rendit très heureux.
Voltaire, Jeannot et Colin.
4 J'ai reçu l'autre jour un billet, qui a l'air de bonne forme, d'un éditeur anglais, lequel me promet (…)
Mérimée, Lettre, in G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. mod., no 534.
5 Peu littéraire, impropre à la poésie, il (lequel) s'emploie pour marquer plus fortement le lien avec ce qui précède ou pour éviter toute ambiguïté : le cousin de ma mère, lequel est en danger de mort.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 179.
(Emploi emphatique). Littér. || « L'éloquence (cit. 4, La Bruyère) est un don de l'âme, lequel nous rend maîtres du cœur et de l'esprit des autres ».
6 Quelques-uns (…) affirmaient qu'on n'entrait jamais dans sa chambre, laquelle était une vraie cellule d'anachorète (…)
Hugo, les Misérables, I, V, III.
7 La lettre était déposée dans un coffret clos, lequel se dissimulait dans la mousse (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, VI, p. 172.
REM. Lequel ne s'emploie pas après et. — Il peut avoir pour antécédent un nom propre. — L'antécédent de lequel est parfois repris dans la relative et placé immédiatement après lui (→ ci-dessous, 4.).
8 (…) pour rappeler l'amitié intime de La Mole pour Coconasso, lequel Coconasso, comme un Italien qu'il était, s'appelait Annibal (…)
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, X.
9 (Il) est l'auteur de Wieland, lequel Wieland est la source et le modèle des romans de la nouvelle école.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 332.
2 (XIIIe). Cour. En fonction de complément indirect. || Le milieu dans lequel vous vivez. || Difficultés devant lesquelles on s'arrête (→ 1. Faux, cit. 31). || La personne à laquelle (ou : à qui) on s'adresse (→ Correspondre, cit. 7).
10 Il y a deux choses auxquelles il faut se faire, sous peine de trouver la vie insupportable : ce sont les injures du temps et les injustices des hommes.
Chamfort, Maximes et pensées, Philosophie et morale, LXXXIII.
11 Son mal connut maintes rémissions, pendant lesquelles la flamme de nouveau jaillit de l'âtre (…)
Colette, la Maison de Claudine, p. 168.
12 Cette femme était le seul être qui lui restât, auquel s'accrocher (…) depuis que la ruine l'avait chassé de sa maison.
Émile Henriot, Aricie Brun, II, VII.
REM. Lequel est rarement introduit par en, surtout sous la forme en lequel, moins fréquente que en laquelle.
13 Voilà donc la formule magique en laquelle se résument l'acte de foi, l'acte d'espérance et l'acte de contrition.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, XIII.
REM. Après parmi, on emploie toujours lequel au pluriel (et jamais qui), même si l'antécédent désigne des personnes (→ Gré, cit. 25). Prisonniers parmi lesquels se trouvent dix condamnés à mort (→ Autodafé, cit. 1). Il rencontra plusieurs parents, parmi lesquels son cousin Jean. → Dont.
Spécialt. || Duquel, de laquelle… Employé à la place de dont. a Pour éviter une équivoque :
14 (…) des vérités appartenant à un monde plus réel que celui où je vivais, et desquelles l'acquisition une fois faite ne pourrait pas m'être enlevée par des incidents insignifiants (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. III, p. 21.
b Comme complément d'un nom introduit par une préposition. || Grâce (cit. 35) en vertu de laquelle l'homme est élevé jusqu'à Dieu. || Le hasard (cit. 20) sur le compte duquel on met bien des choses.(Avec une personne pour antécédent). || Les amis avec le concours desquels (ou de qui) il a monté cette affaire.
15 (…) cherchez dans le dictionnaire les mots de l'orthographe desquels vous ne serez pas sûr.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, II.
c Littér. (Après un nombre, cardinal ou ordinal). || Il partit cinq personnes, deux desquelles ne revinrent pas, dont deux ne revinrent pas.
3 (Av. 1563). Vx ou littér. En fonction de complément direct.
16 Ce bleu me fut un premier indice du caractère de mademoiselle Virginie Préfère, lequel j'eus depuis l'occasion d'étudier amplement.
France, le Crime de S. Bonnard, V, Œuvres, t. II, p. 404.
4 Dr. ou littér. En fonction d'adj. relatif. || Vous serez peut-être absent, auquel cas vous me préviendriez.
17 Bonaparte (…) était (…) empereur des Français, roi d'Italie, dans lequel royaume se trouvaient compris Venise, la Toscane, Parme et Plaisance (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, I, t. I, p. 291 (éd. Levaillant).
18 Rien ne transpirait de ce passé dans leurs conversations devant moi, lesquelles conversations trottaient d'ordinaire sur les choses et les personnes de la ville (…)
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le rideau cramoisi ».
———
II Pron. interrog. (1080). Représentant des personnes ou des choses qui viennent d'être ou vont être nommées.« Il est entré à l'hôpital. — Lequel ? » (→ Fait, cit. 3). || Épouser un homme, n'importe (2. Importer, cit. 30) lequel.Spécialt. (Avec un complément déterminatif introduit par de). || Il lui demanda laquelle des trois langues il préférait (→ Huron, cit. 2). || Lequel des deux gagnera ? (→ Blanc, cit. 31). || Cela peut arriver à n'importe lequel d'entre nous.
19 Cette circonstance assurait (…) un déshonneur éternel. Laquelle des femmes venant chez sa mère eût osé prendre son parti ?
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, XIV.
20 Lequel d'entre ceux que nous honorons comme nos pères dans la foi n'a été traité de visionnaire ?
Bernanos, Sous le soleil de Satan, I, III.
21 Je me demande un peu lequel de nous deux s'amuse à rêver.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, I.
Absolt. Littér. Qu'est-ce qui. Que (→ aussi Gagner, cit. 46, Péguy).
22 Lequel vaut mieux, mesdemoiselles, ou posséder ou espérer ?
A. de Musset, Carmosine, II, 6.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lequel — Lequel, laquelle. Pronom relatif composé de Quel & de l article le la, & qui a differentes significations selon les differentes manieres dont il est employé. Il signifie quelquefois, Quel est celuy qui, & en ce sens on ne s en sert qu en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • lequel — (le kèl. Au XVIe siècle, lequel devant une consonne était prononcé lequé, PALSGR. p. 62. LAQUELLE, (la kè l ), DUQUEL, DE LAQUELLE ; AUQUEL, à LAQUELLE ; pluriel, LESQUELS, LESQUELLES (lê kèl, lê kè l ), DESQUELS, DESQUELLES, AUXQUELS, AUXQUELLES …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LEQUEL — LAQUELLE. Adj. relatif et conjonctif composé de l article Le, la, et de l adjectif Quel, quelle. Il est synonyme de Qui. Duquel, de laquelle ; auquel, à laquelle. Pluriel, Lesquels, lesquelles ; desquels, desquelles ; auxquels, auxquelles.   Il s …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • lequel — On ne sçauroit juger Lequel des deux doibt estre preferé à l autre pour sa vertu, Diiudicari non potest vter vtri anteferendus virtute videatur. Je ne sçay lequel des deux l a dict à l autre, Vter alteri dixerit nescio. Lequel de deux que ce soit …   Thresor de la langue françoyse

  • lequel — laquelle, lesquels, lesquelles, pr. rel. et int. : ms. dc. : LKIN, LKINTO, LKÂLO (Albanais.001), lkinto (Villards Thônes.026), lèkin / lèkinto, lèkâl(o) (Annecy.003), l(e)kin (Arvillard.228), lekin no, lekâlo (Saxel.002), lèkint (Albertville.021) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • lequel — [ləkɛl] (adj. m.) féminin : laquelle, pluriel : lesquels, lesquelles …   French Morphology and Phonetics

  • lequel, laquelle, lesquels, lesquelles — ● lequel, laquelle, lesquels, lesquelles pronom relatif (de le, la, les et quel) [avec les prépositions de ou à, se contracte en duquel, desquels, desquelles, auquel, auxquels, auxquelles] S emploie …   Encyclopédie Universelle

  • Lequel des trois ? — Lequel des trois est une nouvelle d’Anton Tchekhov (en russe : Kotoryi iz trekh ?). Sommaire 1 Historique 2 Résumé 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • LEQUEL, LAQUELLE — pron. relatif Il s’emploie à la place de QUI, surtout pour éviter une équivoque. Un homme s’est levé au milieu de l’assemblée, lequel a parlé d’une manière extravagante. Il y a une édition de ce livre, laquelle se vend fort bon marché. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • La tactique du peuple, ou Nouveau principe pour les évolutions militaires, par lequel le peuple peut facilement apprendre à combattre par lui-même et pour lui-même, sans le secours dangereux des troupes réglées — La Tactique du peuple La Tactique du peuple, dont le sous titre est Nouveau principe pour les évolutions militaires, par lequel le peuple peut facilement apprendre à combattre par lui même et pour lui même, sans le secours dangereux des troupes… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.